Comprendre le prix du kWh EDF


Vous l’avez sans doute constaté, depuis que de nouveaux acteurs sont arrivés sur le marché de l’énergie, les prix de l’électricité et du gaz ne sont plus ce qu’ils étaient. Le fournisseur historique EDF suit des « tarifs réglementés », lesquels sont montrés du doigt par les consommateurs et ses nouveaux concurrents qui se targuent de proposer des prix plus avantageux. Comment expliquer cette situation et quelle conclusion en tirer pour qui souhaite réaliser des économies sur ses factures.


Les tarifs réglementés et la hausse des prix


EDF appartient en partie à l’Etat, dans la mesure où il en le principal actionnaire. C’est donc lui qui fixe les prix. C’est pourquoi, lorsqu’on évoque le prix du kWh EDF, on parle de tarifs réglementés. Ces derniers comprennent le prix de l’électricité plus toutes les taxes comme la TVA, la contribution au service public de l’électricité, la contribution tarifaire d’acheminement et la taxe sur la consommation finale d’électricité. Elles représentent 38 % du prix.


Au premier trimestre 2017, le prix du kWh EDF est fixé à 14 centimes environ (pour un compteur 6 kVA et selon l’offre base d’EDF). Ce prix est évalué afin de couvrir tous les frais et investissements d’EDF : masse salariale, exploitation commerciale, gestion des centrales nucléaires, développement des énergies renouvelables, entretien et croissance du réseau… Pour en savoir plus, consultez ce site.


Information fournisseurs d'énergie

Dans la mesure où certains de ces postes de dépense poussent l’entreprise à investir davantage, les prix de l’électricité suivent une même tendance haussière. Par exemple, depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima, les centrales françaises sont clairement dans le collimateur et doivent être réformées, ce qui coûte cher. De la même manière, avec l’engagement de la France dans la préservation de l’environnement, EDF investit une partie de ses bénéfices dans les énergies vertes et écologiques.


Les prix de l’électricité, mais aussi ceux du gaz, du fioul, du pétrole… sont donc appelés à augmenter continuellement dans les années à venir. C’est un signal fort pour se décider à se lancer dans la transition énergétique, à l’échelle même de sa maison, en consentant des efforts pour la rendre moins énergivore et donc, moins polluante : gestes quotidiens et travaux de rénovation, le tout supporté par des informations et des aides financières.


ch be lu ca